Il semble que la légalisation du cannabis récréatif n’ait pas changé la donne dans le quotidien des Canadiens. C’est du moins ce que suggèrent les statistiques récemment compilées par le service de police de la ville de Calgary. Lors des derniers mois, les interventions reliées à cette plante demeurèrent stables. Bref, c’est le calme plat dans cette région du Canada.

Des citoyens irréprochables

Le sergent Kyle Grant appartient à
la Strategic Enforcement Unit de Calgary. Il estime que les chiffres
sont très clairs : depuis octobre 2018, rien n’a changé sur le terrain
pour les policiers de cette ville. En fait, le sergent Grant estime que les
citoyens sont particulièrement responsables en ce qui a trait à leur
consommation de cannabis.

Même son de cloche du côté du chef de police Mark Neufeld. Selon ce dernier, la légalisation du cannabis n’a pas entraîné une hausse des cas de conduite avec les facultés affaiblies. Dans le même ordre d’idées, il n’y a pas plus de plaintes reliées à des désordres publics en lien avec la consommation de cette plante. Au final, le chef Neufeld croit que l’impact potentiel de la légalisation cannabis avait été fortement surestimé.

Nouvelle législation, mêmes problèmes

Si tout baigne du côté des citoyens de Calgary, il faut souligner que le marché noir se porte également très bien. À ce sujet, le sergent Grant explique que le nombre de plantations illicites se maintient. Évidemment, ces dernières excèdent de beaucoup la limite légale de quatre plants de cannabis par maisonnée.

En fait, ce problème a toujours été
répandu. Lors des derniers mois, les forces policières intensifièrent
d’ailleurs leurs efforts pour s’attaquer à ces trafiquants. Depuis octobre
2018, cinq opérations majeures furent démantelées. La plus grosse était
composée de 1100 plants de cannabis, soit une valeur d’environ 1,4 million de
dollars. Toujours selon le sergent Grant, ces serres illicites sont extrêmement
répandues dans la région. Il croit même que si son département avait les
ressources nécessaires, il serait possible de démanteler 2 laboratoires
semblables chaque jour de l’année.

Cela dit, les budgets et les ressources humaines forcent les policiers de Calgary à se concentrer sur ce qui menace directement la population. Neufeld incite d’ailleurs la population à se montrer très prudente dès que les aliments au cannabis seront disponibles sur les tablettes. Le sergent s’inquiète du fait que les néophytes ne savent pas nécessairement que l’effet du THC se fait sentir environ une heure après son ingestion. Cette particularité risque de causer quelques malheureuses crises de panique. Avec un peu de chance, comme pour la légalisation du cannabis combustible, le tout causera plus de peur que de mal!

Sources :

CalgaryHerald.com

L’article C’est le calme plat à Calgary est apparu en premier sur Maison d’Herbes.