L’été prochain, les plus grands sportifs du monde se donneront rendez-vous aux Olympiques de Tokyo. Pour cet événement qui s’annonce historique, le gouvernement japonais a bien l’intention de faire la promotion de la santé. Ainsi, des lois antifumée très strictes seront imposées. Inutile d’ajouter que le cannabis sera également interdit.

Pas de cannabis au pays du soleil levant

Ce n’est pas nouveau, le gouvernement japonais n’est pas très fervent de cannabis. En fait, les lois locales permettent même d’arrêter les ressortissants japonais s’ils consomment du cannabis dans un autre pays! Le simple fait de posséder ou de consommer du cannabis peut vous valoir 5 années de prison dans cette région du monde. Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que cette plante soit bannie des sites olympiques.

Toshiro Muto tenait d’ailleurs à faire une mise au point à ce sujet la semaine dernière. En tant que président des Olympiques de Tokyo 2020, il rappelle que malgré la tendance internationale qui va vers la légalisation du cannabis, cette substance demeure interdite au Japon. Ainsi, les visiteurs étrangers devront abandonner l’idée d’apporter quelques grammes dans leurs valises. Afin de bien faire passer le message, monsieur Muto rappelle que 20% des résidents du centre de détention de Tokyo sont incarcérés pour des histoires de possession de drogue.

Éloigner la fumée des athlètes

La semaine dernière, les organisateurs rappelaient que cet événement d’envergure est dédié à la promotion de la santé chez tous les Japonais. Les produits du tabac et les instruments destinés au vapotage seront donc bannis des sites olympiques. Ce règlement sera appliqué autant dans les bâtiments qu’à l’extérieur. Keiko Nakayama, un responsable de la santé publique de Tokyo, explique que le but actuel des autorités est de promouvoir un environnement sans fumée pour favoriser la santé des citoyens. Les maladies pulmonaires représentent une problématique importante pour les médecins locaux.

Malgré tous ces efforts, il semble que la consommation de produits combustibles, y compris le cannabis, soit populaire au Japon. Un rapport publié par l’Organisation mondiale de la Santé révèle que 32,7% des hommes japonais fument du tabac. Il est d’ailleurs extrêmement fréquent de voir des clients fumer la cigarette dans les nombreux petits bars de la capitale nipponne. Les agents de sécurité assignés aux olympiques devront donc garder l’œil ouvert pour repérer les nuages de fumée suspects!

Sources:

ApNews.com

JapanToday.com

JournaldeMontreal.com

L’article Des Olympiques sans cannabis en 2020 est apparu en premier sur Maison d’Herbes.