Environ six mois après la légalisation du
cannabis, nous avons finalement accès à un portrait des habitudes des
consommateurs. Il en ressort que les Canadiens se sont montrés particulièrement
curieux à l’égard de cette plante. Malgré quelques ratés et une pénurie
généralisée, le cannabis semble se tailler une place dans notre quotidien.

Des statistiques révélatrices

Premièrement, la plupart des utilisateurs de cannabis au pays sont des hommes âgés de 45 à 65 ans. De manière globale, les sondages de Statistique Canada révèlent aussi que 18% des Canadiens âgés de 15 ans et plus consommèrent des produits dérivés de cette plante dans les trois derniers mois. Cela équivaut à 5.3 millions de personnes. Il est donc évident qu’une large proportion de Canadiens étaient déjà familiers avec le cannabis.

Les statisticiens eurent également la surprise de constater que le cannabis a suscité bien de la curiosité au pays. Plusieurs Canadiens décidèrent d’essayer pour la première fois cette substance qui a tant fait jaser. Effectivement, 330 000 personnes affirment avoir essayé le cannabis pour la première fois dans les trois premiers mois de 2018. Un an après, ce nombre était passé à 650 000, soit presque le double!

Jennifer Lee, une analyste du cabinet-conseil Deloitte, explique que ces nouveaux consommateurs sont des d’individus qui désirent essayer le cannabis, mais qui ne veulent pas avoir affaire à un revendeur illicite. Leur souci principal est donc que la marchandise soit sécuritaire pour leur santé.

Des experts inquiets

Alors que ces résultats encouragent les compagnies qui gravitent autour de l’industrie du cannabis, les experts duCentre for Addiction and Mental Health s’inquiètent. Jean-François Crépault, un analyste de cette organisation, estime qu’il faudra déterminer si l’engouement initial pour le cannabis est exceptionnel ou s’il va se maintenir. Monsieur Crépault rappelle à ce sujet que dans les États américains où le cannabis a été légalisé, la consommation s’est résorbée après un certain moment pour retourner à des niveaux normaux.

À ce sujet, il est intéressant de constater que 80% des Canadiens consommeraient du cannabis afin de se détendre. C’est du moins ce que suggère une étude menée par ValensGro en partenariat avec Insights West. La plupart des répondants de ce sondage n’ont pas de prescription médicale. Ils sont simplement à la recherche d’un produit qui peut les aider à mieux gérer le stress quotidien, à réduire l’anxiété et à dormir paisiblement.

D’un côté, consommer quotidiennement du cannabis pour gérer
ces problèmes peut effectivement mener à une forme de dépendance psychologique.
Par contre, le cannabis pose moins de risques pour la santé que les opioïdes,
surtout si ces dernières sont achetées sur le marché noir.

L’idéal est encore de consommer avec modération, ou encore
de se tourner vers le CBD, un cannabinoïde non hallucinogène qui posséderait
également des propriétés relaxantes.

Sources:

LeaderPost.com

Lactualite.com

GlobalNews.ca

CBC.ca

L’article Un portrait de la consommation du cannabis au Canada est apparu en premier sur Maison d’Herbes.