Ce n’est pas tous les jours qu’un membre émérite de la communauté scientifique décide de dédier ses efforts au cannabis. C’est pourtant l’avenue qu’a choisi d’emprunter le professeur Aaron Ciechanover. Ce récipiendaire du prix Nobel de la chimie s’est récemment joint à une compagnie qui commercialise des médicaments à base de cannabis.

Un expert en mission

La carrière du professeur Ciechanover a été couronnée de succès en 2004, lorsqu’il a remporté le prix Nobel de la chimie pour sa découverte de la dégradation contrôlée des protéines par l’ubiquitine. Maintenant âgé de 71 ans, ce scientifique israélien n’entend pas se la couler douce. Il vient tout juste d’obtenir un poste de conseiller scientifique pour la compagnie Panaxia Pharmaceutical Industries.

Cette compagnie pharmaceutique s’attaque désormais au développement de nouveaux médicaments à base de cannabinoïdes. Le professeur Ciechanover estime que cette plante représente un véritable « monde de mystère ».  Bien souvent, le cannabis est associé à des pratiques mystiques et les vertus thérapeutiques de la plante sont méconnues. Le récipiendaire du prix Nobel espère remédier à cette situation. Il explique que comme le démontre la médecine traditionnelle chinoise, les plantes peuvent cacher des trésors insoupçonnés.

Un nouveau domaine

Le cannabis est une nouveauté pour le professeur Ciechanover. Bien qu’il soit un biochimiste de formation, il ne s’est jamais intéressé aux propriétés de cette plante auparavant. Ceci dit, il a souvent eu l’occasion de collaborer avec des compagnies pharmaceutiques pour le développement de nouveaux médicaments. Il se dit d’ailleurs sûr de pouvoir amener Panaxia Pharmaceutical Industries vers de nouveaux sommets.

Le docteur Dadi Segal est le PDG de Panaxia Pharmaceutical Industries. Il estime que ce nouveau membre de leur équipe leur permettra de s’imposer comme un joueur majeur de l’industrie du cannabis médical. Rappelons que cette compagnie est déjà responsable du développement de 9 médicaments à base de cannabis sur 10 en Israël. Actuellement, le marché du cannabis médical aurait une valeur d’environ 13 milliards de dollars, et bénéficierait d’une croissance annuelle de 30%.

Si vous êtes un jeune scientifique à l’esprit brillant, voilà donc un domaine prometteur vers lequel vous diriger!

Sources:

Forbes.com

L’article Un récipiendaire du prix Nobel s’intéresse au cannabis est apparu en premier sur Maison d’Herbes.