Lorsque l’on soulève la question de la marijuana, bien des propriétaires immobiliers ont des sueurs froides. On associe souvent cette plante à des charpentes rongées par l’humidité et à un taux de criminalité plus élevé. Or, il semble qu’en réalité, les maisons situées dans des villes où le cannabis est légal ont une valeur plus élevée que la moyenne nationale.

Une étude qui va à l’encontre des mythes

L’agence immobilièreClever Real Estate vient
tout juste de dévoiler des statistiques surprenantes. En moyenne, la valeur des
maisons situées dans des villes 420
friendly
aurait grimpé de 6337 dollars entre 2017 et 2019. De plus, ce
phénomène est particulièrement visible dans les villes qui proposent un accès
facile à des dispensaires de cannabis. À ces endroits, l’augmentation de la
valeur moyenne des maisons est de 22,888$ entre 2014 et 2019. Il s’agit d’un
bond impressionnant de 8.4%!  Il semble
que ce résultat soit systématique. Les maisons situées dans des municipalités
où le cannabis est toujours prohibé ne gagnent pas aussi rapidement de la
valeur.

Ces résultats sont pour le moins surprenants, surtout si l’on considère que les spécialistes du marché immobilier affirment souvent que la présence de cannabis favorise la criminalité dans un quartier. Ce facteur tend généralement à faire diminuer la valeur des propriétés. Or, les experts de Clever Real Estate croient que les jeunes acheteurs recherchent justement des propriétés situées dans des États 420 friendly. Dans les faits, le cannabis légal favoriserait donc le marché immobilier.

Plusieurs endroits
concernés

Rappelons qu’aux États-Unis il est légal de consommer du cannabis au Colorado, dans l’État de Washington, en Oregon, en Californie, au Nevada, en Alaska, au Michigan, au Vermont, au Massachusetts, dans le Maine et dans le District of Columbia. D’autres facteurs ont pu contribuer à cette impressionnante hausse de la valeur des propriétés. C’est particulièrement vrai dans les municipalités de la côte ouest, comme à San Diego. Cela dit, l’étude de la Clever Real Estate suggère que l’effet 420 est nécessaire pour expliquer le phénomène.

Si la hausse de la valeur des propriétés s’explique bien par
des acheteurs plus jeunes en quête de villes ouvertes à la consommation de
cannabis, il ne serait pas étonnant qu’un phénomène semblable se produise au
Canada dans les provinces favorables à cette plante. Malheureusement, le Québec
opte présentement pour une voie particulièrement restrictive.

Sources :

Inman.com

L’article Le cannabis donnerait de la valeur aux maisons! est apparu en premier sur Maison d’Herbes.