Un peu partout dans le monde occidental,
la crise des opioïdes fait beaucoup jaser. Les dangers posés par la
surconsommation de ces médicaments ont même poussé le gouvernement du Québec à
lancer une campagne de sensibilisation à ce sujet. Étant donné le sérieux de la
situation, l’État de l’Illinois vient de mettre sur pied une mesure qui permet
aux patients médicamentés aux opioïdes de passer au cannabis médical.

Une alternative naturelle

Effectivement, L’Illinois
Department of Public Health propose désormais aux patients qui ont une
prescription d’opioïdes de troquer leurs pilules pour du cannabis. Janet Hill,
la responsable du service de santé public du Rock Island County, explique que
ce programme est encore méconnu. Plusieurs des professionnels de la santé ne
savent pas que leurs patients ont cette possibilité. Madame Hill explique qu’il
sera nécessaire d’envoyer du matériel d’information aux médecins afin de leur
présenter les avantages offerts par le cannabis.

À ce sujet, il faut mentionner que le cannabis médical est encore considéré comme un tabou par plusieurs médecins. Le docteur Sayed Shah est le seul médecin de la région du Rock Island County à prescrire cette plante. Il estime que ses collègues qui ne parlent pas du cannabis à leurs patients font une erreur. Effectivement, le cannabis possède l’étonnante capacité de diminuer tous les types de douleur, ce qui en fait une alternative particulièrement intéressante. De plus, le niveau de risque est moindre comparativement aux opioïdes. Dans le pire des cas, un consommateur de cannabis risque d’être un peu somnolent après une dose. Quant à elles, les opioïdes peuvent tuer, même avec une légère surdose.

Un exemple révélateur

Le cas de Kaye Byers en dit long sur les propriétés du cannabis. Cette Américaine souffre de fibromyalgie et a dû subir une chirurgie au genou récemment. En raison de ses douleurs chroniques, elle ne pouvait pas se lever de son lit. Madame Byers avait une prescription d’hydrocodone, mais les puissants effets secondaires causés par cette drogue la forcèrent à stopper son traitement. Après s’être mise au cannabis médical en désespoir de cause, sa condition s’améliora rapidement. Elle peut désormais sortir de son domicile et profiter de la vie sans être limitée par des douleurs extrêmes.

Si le cas de Kaye Byers est représentatif de l’efficacité du
cannabis, il ne serait pas surprenant que plusieurs patients échangent bientôt
leurs opioïdes pour des pilules de THC ou de CBD!

Sources :

WQAD.com

L’article Le cannabis, une alternative viable aux opioïdes est apparu en premier sur Maison d’Herbes.