La légalisation du cannabis récréatif semble bel et bien changer les mœurs à l’endroit de cette plante. En effet, les bijoutiers de luxe réalisent que cette plante est non seulement très esthétique, mais qu’elle représente aussi une contre-culture populaire. Ainsi, de nombreuses parures dorées sont désormais inspirées du mouvement 420.

Explorer une nouvelle thématique

Lucia Silvestri est la directrice créative chez Bulgari, une
compagnie italienne d’accessoires haut de gamme. Lors des récents Town & Country Jewelry Awards,
madame Silvestri a fait tourner les têtes avec son collier composé de feuilles
de cannabis dorées incrustées de diamants et de rubis. En plus de valoir la
coquette somme de 320 000 dollars, la parure représente un changement dans les
politiques de Bulgari.

Dans une entrevue accordée au New York Times, madame Silvestri
a déclaré candidement aimer prendre des risques. Selon elle, comme le cannabis
est désormais légalisé dans de nombreux pays, il devient acceptable de faire
des bijoux de luxe à son image. Si auparavant l’idée avait fait scandale chez
l’élite, il s’agit maintenant d’une toute nouvelle avenue artistique qui ne
demande qu’à être explorée.

Une tendance répandue

Les meilleurs bijoutiers réalisent que leurs clients veulent avant tout exprimer leur personnalité. Si cela implique la marijuana, il faut leur offrir des parures dignes de ce nom. Brent Winston est une artiste de New York qui se spécialise également dans les accessoires de luxe. À l’image de sa collègue italienne, elle a récemment confectionné une collection de bijoux inspirée des feuilles de la marijuana. Ces œuvres sont fabriquées à base de gemmes précieuses comme des émeraudes ou des diamants. Madame Winston explique que le cannabis est un véritable phénomène culturel. Selon elle, cette substance sera bientôt considérée comme un simple équivalent de l’alcool.

Marion Fasel est la créatrice de The Adventurine, un site web bien connu qui se spécialise dans le monde
des accessoires de luxe. Elle compare ce phénomène à l’apparition des
porte-cigarettes des années 1920. Si auparavant il était mal vu qu’une femme
fume, ces nouveaux accessoires au style luxueux ont rapidement démocratisé
cette pratique chez la gent féminine.

Ne vous surprenez donc pas si de
nombreuses célébrités commencent à afficher leur amour de la feuille verte avec
des bijoux très extravagants, et surtout, très coûteux!

Sources :

NYtimes.com

L’article Du cannabis à 18 carats est apparu en premier sur Maison d’Herbes.