On dit souvent que les vieilles générations tendent à être plus conservatrices. En 2015, les 65 ans et plus comptaient seulement pour 1,6% des utilisateurs de cannabis au Canada. Cependant, les aînés du pays semblent développer lentement mais sûrement un intérêt pour cette plante fascinante. Les entreprises qui œuvrent dans le secteur du cannabis entendent bien adapter leurs produits à cette nouvelle clientèle, un peu comme le font leurs compétiteurs américains.

Des seniors adeptes de la plante verte

Bruce Linton est le PDG de Canopy Growth, il explique que son entreprise s’est livrée à une petite expérience pendant l’été, tout juste avant la légalisation du cannabis. Comme leur siège social est situé tout près d’une résidence de personnes âgées, Linton et son équipe invitèrent les aînés à venir observer le processus de culture des plants de marijuana. Ils eurent également l’occasion d’en apprendre plus sur les cannabinoïdes comme le THC et le CBD, ainsi que sur les effets de ces substances. Selon Bruce Linton, les aînés portaient un grand intérêt à ces nouveaux produits.

Dans ce contexte, Canopy Growth conduit depuis le mois d’octobre une étude en collaboration avec l’Ontario Long Term Care Association afin d’évaluer la pertinence du cannabis comme alternative aux autres médicaments antidouleur. Sans surprise, plus de 500 aînés se sont immédiatement portés volontaires. Quelle admirable volonté de faire progresser la science!

Une plante qui convient à plusieurs consommateurs

Comme les seniors sont souvent affectés par des douleurs chroniques aux articulations, le cannabis s’impose comme une alternative aux médicaments d’ordonnance. Le cannabidiol (CBD) retient particulièrement l’attention de ceux et celles qui conservent certaines réserves envers cette plante. En effet, le CBD est réputé pour sa capacité à réduire les douleurs sans causer d’hallucinations sensorielles. De son côté, le THC possède des propriétés semblables, mais il entraîne des effets psychotropes. Cela dit, le THC et le CBD demeurent plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés ensembles plutôt que séparément.

Bethany Gomez, la directrice de la recherche chez Brightfield, croit que plusieurs aînés possèdent une expérience avec le cannabis. Dans leurs jeunes années, plusieurs l’utilisaient à des fins récréatives pour ensuite l’abandonner afin de favoriser leur carrière et un mode de vie plus conservateur. Cela dit, les petits et gros problèmes de santé qui apparaissent avec l’âge en convainquent plusieurs de se remettre à la marijuana.

Il semble donc que les baby-boomers ressentent une soudaine pointe de nostalgie pour leurs années hippies, et les compagnies privées entendent bien en profiter!

Sources :

NationalPost.com

Business.financialpost.com

L’article L’industrie se tourne vers les personnes âgées est apparu en premier sur Maison d’Herbes.